Réaliser un Split Testing efficace de vos campagnes Facebook
  • Mai 2017
  • 490

Depuis le 23 Mars 2017, Facebook propose une nouvelle fonctionnalité à activer pour vos campagnes publicitaires : le Split Testing.

Cette technique, très répandue et également appelée A/B testing ou test par répartition, permet de venir confronter plusieurs variables d’une annonce publicitaire afin d’optimiser votre campagne et d’impacter positivement votre ROI. En somme, que du bon pour rendre les publicités plus efficaces.

Si la notion ne vous est pour autant pas familière, nous vous proposons de découvrir toute sa philosophie à travers notre article avant d’entrer dans le vif du sujet.

Quelles variables peut-on tester avec le Split Testing ?

Lors de la création de votre campagne dans le Gestionnaire de publicités, une checkbox « Créer un test par répartition » fera son apparition en fonction de l’objectif marketing défini.

En effet, le test par répartition n’est applicable que pour les campagnes répondant aux objectifs de conversion, de génération de leads ou d’installation d’application mobile.

Visuel Split Testing Checkbox

Checkbox Split Testing

Mais une question sensible demeure : que souhaitez-vous tester ?

Et il faut bien avouer qu’il est difficile de choisir tant les options sont virtuellement infinies.

Pour éviter de se noyer, le réseau de Mark Zuckerberg permet notamment de choisir entre 3 types de variables :

  • La cible
  • L’optimisation de la diffusion
  • Les placements

La cible

  • Pays
  • Ville
  • Langue
  • Age
  • Genre
  • Situation familiale
  • Centres d’intérêts

Grâce à cette variable, vous pouvez comparer l’efficacité de votre groupe de publicités sur vos audiences sauvegardées. Si vous n’avez pas d’audiences sauvegardées, il vous sera nécessaire d’en définir une dans le gestionnaire de publicités.

L’optimisation de la diffusion

  • Les clics sur un lien
  • Les impressions
  • La portée unique quotidienne
  • Les installations d’apps
  • Les événements d’apps
  • Les vues de vidéos

La variable vous permet de définir pour quels objectifs votre groupe d’annonces est le plus performant.

Placements

Cette variable correspond aux espaces où apparaissent les annonces du groupe :

  • Dans le fil d’actualité Facebook
  • Dans la colonne droite de Facebook
  • Sur Instagram
  • Dans l’Audience Network

Enfin, comme pour toutes annonces publicitaires, vous pourrez choisir d’être facturé au CPC ou au CPM, de fixer manuellement le montant de l’enchère ou de laisser Facebook le déterminer automatiquement.

Quelle méthodologie Split Testing appliquer  ?

C’est certain et vous l’aurez compris, vous ne pourrez pas tout tester. Pour être plus précis, vous n’avez pas besoin de tout tester. Et c’est encore plus vrai si vous avez un budget serré.

Mais alors quelle méthode exploiter ? Malheureusement, il n’y a pas de méthode absolue et tout le monde vous dira que la sienne est la meilleure.

Nous tâcherons de vous délivrer ici une méthode basée sur notre expérience et qui permettraient d’obtenir un impact positif sur votre ROI.

Avant toute chose, assurez-vous que vous testez une variable unique face à un groupe de contrôle. Selon les résultats obtenus, il pourra être envisagé de continuer les tests sur le mêmes groupe d’annonce mais avec une autre variable.

De façon très pragmatique, nous pourrions écrire le plan suivant :

Exclure les éléments inutiles

Si, par exemple, vous vendez des produits de beauté, il ne vous sera sans doute pas nécessaire de tester sur une autre cible que les femmes. Il en va de même si votre activité n’est pas internationale. En somme, il est important de connaitre ses clients pour définir les éléments qui n’ont pas besoin d’être intégrés à votre Split Testing.

Définir deux éléments à tester

Prenez garde à ne pas tester la même image sur un fond blanc ou gris, l’impact serait marginal. Testez plutôt deux images différentes ou deux caractéristiques différentes du même produit.

Affiner les tests

Une fois votre première séquence de tests publiée, un format gagnant va se dégager, mais il n’est pour autant pas encore l’heure de se reposer.

Au contraire, c’est le moment d’affiner et d’intégrer de nouveaux facteurs. Si vous vous apercevez que la tranche d’âge des 18-40 génère plus d’engagements, vous pouvez réaliser un A/B test sur les 18-30 et sur les 30-40.

Tester encore et encore

Une fois, la combinaison parfaite trouvée, ne vous arrêtez pas en si bon chemin, testez encore ! Vous pouvez établir votre budget à partir de ce qui a fonctionné mais cette fois en repartant de zéro. Puis testez différentes images, textes, intérêts…

Mais il faut garder en tête que la durée de vie d’un message publicitaire sur Facebook est très courte : votre audience sera vite ennuyée par votre publicité.

Cette méthodologie peut être une base de départ pour vos futurs A/B Testing, il ne vous restera plus qu’à l’agrémenter en fonction de votre secteur d’activité et de votre expérience en tant qu’annonceur.

Pour aller plus loin

Afin de compléter ce tour d’horizon et d’approfondir les techniques existantes, nous vous conseillons la lecture de notre article consacré au pixel de conversion sur Facebook.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *