Reach Facebook – Partie 2 : Comment fonctionne l’algorithme ?
  • Août 2017
  • 22

Si vous gérez une page Facebook depuis quelques années, vous avez noté que son mystérieux algorithme a une tendance à réduire le reach de vos publications.

En effet, de moins en moins de fans sont atteints par vos publications organiques. De fait, de moins en moins de fans interagissent avec celles-ci.

Après avoir mené notre enquête sur les raisons de la chute importante de la portée sur Facebook, il semble essentiel d’ouvrir la boite de Pandore et de répondre à la seule question qui nous intéresse : il marche comment l’algorithme de Facebook ?

Visuel chute du reach Facebook

La chute la portée sur Facebook est sévère et la pente s’amplifie

Et toi t’as combien de fans ?

Historiquement, les yeux des marques étaient principalement rivés sur un seul indicateur : le nombre de fans.

A elle seule, cette donnée semblait être le reflet de l’influence et de la notoriété de la marque sur Facebeook.

Plus précisément, le volume de fans n’avait rien d’anodin pour une marque. En effet, plus le nombre de fans était important, plus la marque assurait à ses publications un reach élevé et une impression conséquente.

Cela avait fini par déboucher sur ce marché si particulier qu’était « l’achat de fans ».

Picture More Like on Facebook Page

La course au « like », reflet de niveau d’influence d’une page Facebook.

Plus d’argent pour plus de reach

Mais en 2017, les choses ont évolué ! Il ne suffit plus d’avoir un volume conséquent de fans pour être diffusé massivement dans le fil d’actualité d’une communauté.

Nous l’avons vu dans notre article consacré à la baisse du reach, Facebook privilégie amplement les publications émanant des amis au détriment des pages.

Cette démarche a ouvert un marché très riche pour la régie publicitaire du réseau social.

Les plus mauvaises langues diraient aisément qu’après avoir payé pour acquérir des fans, les marques doivent repasser à la caisse pour s’adresser à eux !

Visuel Portée Publicité Facebook

Pour rendre votre publication visible sur Facebook : passez à la caisse !

Mais ce n’est pas le point de vue de Brian Boland, Vice-Président de la Technologie Publicitaire de Facebook :

“Non. Nous croyons que livrer la meilleure expérience pour les utilisateurs est tout aussi bénéfique pour les entreprises qui exploitent Facebook. En effet, si les utilisateurs sont plus actifs et engagés grâce au contenu diffusé dans leur fil d’actualité, ils sont également plus susceptibles d’être actifs et engagés avec le contenu des marques.”

Autrement dit, pour Facebook, inonder le fil d’actualité avec des publications de marques ne représente en rien une bonne expérience utilisateur, bien que la page concentre un volume de fans conséquent et publie prolifiquement.

On ne peut que leur accorder raison sur la philosophie !

Visuel Expérience Utilisateur Facebook

Facebook ne désire qu’une chose : pourvoir la meilleure expérience utilisateur possible

Un mix organique et payé pour une meilleure portée

Aujourd’hui, Facebook pousse les Community Managers à regarder leur fanbase comme un moyen de rendre leurs publications payées plus efficaces, mais plutôt qu’un simple canal de diffusion gratuit.

De plus, Facebook ne cache plus que nous devons nous attendre à ce que la portée organique finisse par atteindre 0% de la fanbase.

Ainsi, pour atteindre votre audience cible sur Facebook, vous aurez besoin de compléter vos efforts organiques avec un peu de publicité.

Le réseau de Mark Zuckerberg n’est jamais resté immobile en ce qui concerne l’innovation, venant à chaque modification impacter son algorithme. Ceci rendant tout espoir de trouver la formule magique d’un reach 100% organique à néant.

Ceci dit, pour mieux comprendre l’écosystème marketing de Facebook, il est intéressant de se focaliser sur la vie d’un contenu organique sur le fil d’actualité.

Visuel Post Booster Facebook

Booster les publications pour se faire entendre : le recours contre la chute du reach sur Facebook

Petit historique de l’algorithme Facebook

Au lancement du fil d’actualité en 2006, l’algorithme était assez basique. En effet, les différents formats de publication se voyaient attribuer un score de valeur.

Alors qu’une publication textuelle pouvait valoir un point, une publication intégrant un lien valait deux points et ainsi de suite.

En multipliant les valeurs de formats de publication par le nombre de personnes interagissant avec un post, Facebook pouvait générer un système de ranking afin de déterminer l’ordre dans lequel les publications apparaissaient.

Visuel Scoring Algorithme Facebook

Le scoring des publications Facebook était initialement assez simple

Au fur et à mesure des années, l’algorithme du fil d’actualité s’est agrémenté. Son attention s’est portée sur la fraîcheur ainsi que la relation entre les personnes interagissant comme des facteurs-clés.

Cette version de l’algorithme était connue comme l’EdgeRank. Mais en 2011, Facebook a abandonné l’EdgeRank pour un algorithme plus complexe. Celui-ci incorpore l’apprentissage de la machine – ou Machine Learning.

C’est cette version de l’algorithme qui est aujourd’hui responsable de porter votre contenu dans votre fil d’actualité.

Visuel Machine Learning Facebook

L’algorithme à l’ère du Machine Learning : nos comportements sont évalués

Comment fonctionne l’algorithme aujourd’hui ?

A la différence de ses prédécesseurs qui attribuaient des points de valeur, l’algorithme actuel s’adapte aux préférences de l’utilisateur.

Ainsi, si vous n’interagissez jamais avec les photos dans votre fil d’actualité, l’algorithme de Facebook prend en compte votre comportement et vous proposera de moins en moins de publications portant une photo.

Mais, en accord avec les déclarations de Brian Boland, Facebook a identifié les formats de contenu générant le plus d’engagement.

Ainsi, il est important de noter que Facebook priorise le Live-Streaming dans le fil d’actualité. De même, les vidéos bénéficiant de taux de vues et de complétion élevés sont également favorisées.

L’algorithme analyse aussi le comportement de l’utilisateur. Il identifie les vidéos visionnées avec ou sans le son, marqueur d’intérêt  de l’audience pour le contenu.

Visuel Live Facebook

Les vidéos natives et les Lives largement privilégiés par l’algorithme Facebook

En somme, il existe des milliers de facteurs qui informent l’algorithme de Facebook. L’utilisation de mots clés pour des événements ou le clic sur le lien d’une publication sont évalués.

L’objectif de Facebook est bien de proposer un contenu sur le fil d’actualité qui correspond aux besoins des utilisateurs.

En 2015, Chris Cox, Chief Product Officer,  expliquait d’ailleurs au Time dans un interview  :

“Si vous pouviez évaluer tout ce qui s’est passé sur terre aujourd’hui. Tout ce qui a été publié par n’importe lequel de vos amis, n’importe quel membre de votre famille, à partir de n’importe quelle source… Et ensuite choisir les 10 informations les plus importantes à connaitre, ce serait un service vraiment cool. C’est à ça que nous aspirons pour le fil d’actualité.”

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *