Reach Facebook – Partie 1 : Difficile d’être visible ?
  • Juil 2017
  • 391

Inconnue des équations insolubles, fantasme de toutes les publications, le Reach Facebook alimente quotidiennement les discussions entre les Community Managers.

Quelles sont les solutions pour augmenter la portée des publications ? Comment dompter l’algorithme, ce Pokemon indomptable du social media ? Comment fonctionne-t-il réellement ?

Trouver la recette du Reach revient à comprendre l’algorithme de Facebook. Et c’est un secret aussi tu que la Zone 51. Pire encore, au moment où l’on pense avoir démasqué une règle de l’algorithme, celui-ci a déjà muté au gré de l’évolution de la vision stratégique de Facebook.

Nous vous proposons une série de trois articles afin de répondre précisément à nos interrogations communes et d’en délivrer des solutions techniques.

Visuel illustrant le Reach Facebook

Votre publication bénéficie-t-elle toujours d’une audience considérable ?

La rebellion des Community Managers

Si vous administrez une page Facebook depuis quelques années maintenant, vous avez sûrement remarqué un baisse dans la portée de vos publications. De moins en moins de fans voient et interagissent avec vos publications organiques.

Et c’est en 2014 que les frustrations ont atteint leur climax chez les Community Managers, déclenchant une véritable crise.

Les frustrations étaient si vives qu’elles ont obligé Brian Boland, Vice-Président de la Technologie Publicitaire de Facebook, à sortir de l’ombre et prendre la parole.

Boland explique alors que les deux principales raisons du déclin de la portée organique étaient liées à :

  • une visibilité de plus en plus compétitive sur le fil d’actualités, conséquente de la multiplication du volume de publications.
  • la volonté de Facebook de montrer aux audiences le contenu que le réseau estime être le plus pertinent.
Community Managers Protest

La rebellion des community managers a obligé Facebook à s’expliquer

Ne soyons pas désespérés face à ces changements car il existe des solutions pour s’adapter et repartir à la conquête reach :

  • par une sélection plus exigeante dans le choix des publications
  • en étant plus attentif à l’horaire de publication
  • par la sponsorisation des publications, et donc en passant de « l’organique » au « payé ».

Mais avant d’analyser, dans une second article de cette série, les techniques qui permettront à votre page et vos publications de gagner en  portée, prenons le temps de comprendre ce qui se cache réellement derrière le déclin du reach sue Facebook.

No protest allowed

« Votre portée baisse ? A vous de trouver les solutions » pour Facebook

Pourquoi le Reach Facebook a décliné à travers le temps ?

Sans doute, il est utile de revenir aux fondamentaux et de délivrer la définition que Facebook accorde au reach :

« Combien de personnes puis-je toucher gratuitement sur Facebook en postant sur ma page »

A l’apparition des FanPages en 2007, n’importe qui pouvait créer une page pour une entreprise ou une structure. N’importe qui pouvait constituer une communauté et poster des messages visibles sur le News Feed.

Mais en 2012, les administrateurs de pages ont découvert que seulement une fraction de leur fans, 16% en moyenne, visualisaient les posts de la page.

En effet, comme bon nombre d’études réalisées à cette époque, Social@Ogilvy révélait révélait que la portée organique moyenne d’une Page Facebook avait chuté de 16% à 6,5% entre Octobre 2013 et Février 2014, soit un déclin de 49%.

Mais l’étude ne s’arrêtait pas là et cherchait également à démontrer que la portée des pages de plus de 500 000 fans pouvait chuter en deçà des 2%.

Graph Reach Facebook decline

Le déclin de la portée Facebook selon Social@Ogilvy

Plus récemment, SocialFlow a analysé la portée organique de 3000 posts. L’étude met en lumière une chute de 42% de leur portée entre Janvier et Mai 2016.

Cette même année, Facebook modifiait son algorithme. Celui-ci donnait dès lors la priorité aux contenus diffusés par les amis au détriment du contenu des pages.

Sur son blog annonçant le changement d’algorithme, le Directeur de l’Ingénierie Facebook, Lars Backstrom a prévenu que les pages se devaient d’anticiper une baisse de la portée organique tant elle pourrait atteindre un taux proche des 2%.

Facebook EdgeRank Maths

Plus j’ai de fans plus ma portée baisse, CQFD !

En ce basant sur ces éléments, on pourrait extrapoler la portée organique des pages selon le tableau suivant :

Ratio Fans Reach Chart

Le Reach Facebook ne permet pas de toucher autant de fans qu’on le souhaiterait

Après l’ajustement de l’algorithme, SocialFlow a affiné son étude. Et son résultat est sans appel : le portée a encore baissé entre Janvier et Juillet 2016 approchant une chute de 52%.

Quelles sont les conséquences de la chute du Reach Facebook ?

Mais le problème qui se pose essentiellement c’est la mise en péril de la génération de l’engagement.

Car si la portée des publications organiques diminue sensiblement cela sous entend moins de clics, de commentaires et de partages. Soit moins de conversions, moins de leads et donc moins de clients.

Facebook logo on smartphone screen

Que cache la stratégie de Facebook ?

On comprend mieux la frustration provoquée depuis 2014. Mais alors pourquoi Facebook aurait pris la décision de réduire la portée organique ?

En fait, la réponse tient dans les prises de paroles de Bolan. Trop de pages produisent trop de contenus pour trop de fans.

La compétition pour la visibilité dans le fil d’actualité est rude. De même, Facebook essaye de s’assurer que les audiences ne visualisent que le meilleur contenu, du moins le plus pertinent.

Mais les professionnels du marketing ont soupçonné Facebook d’avoir une arrière pensée : inciter les administrateurs de pages à sponsoriser leur contenu.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *