Twitter et Périscope, les nouveautés de la rentrée
  • Sep 2016
  • 1038

Cette première semaine de septembre se révèle cruciale pour le petit oiseau : le conseil d’administration de Twitter se réunit à San Francisco pour discuter de la stratégie à adopter dans les prochains mois. Or, la rumeur de revente affole actuellement la toile et fait chuter en bourse la plate-forme de microblogging. Cela n’empêche pas le réseau social d’annoncer plusieurs nouveautés.

Les accusés de réception, la saisie en cours et l’aperçu des liens arrivent sur Twitter

À l’instar de Facebook et avec quelques années de retards (pour changer), Twitter inclut désormais les confirmations de lecture au sein de sa messagerie. Une coche bleue apparaît désormais à côté de l’horodatage d’un message lorsqu’il a été lu, pour l’instant, uniquement sur mobile. À noter qu’il est possible de désactiver cette fonctionnalité, certes pratique, car assurant une meilleure réactivité, mais également agaçante en cas de non-réponse volontaire, après un accusé de réception. Twitter intègre également un aperçu des liens envoyés en « Direct Message », et les fameux « trois points de suspension » lorsque l’on est en train de répondre. Bref, du déjà vu mais cette mise à jour est logique : la guerre des applications de messagerie privées (WhatsApp, Hangout, Skype, Facebook Messenger, Instagram, Line, Snapchat…) a débuté depuis quelques années, le tout est de savoir qui gardera l’utilisateur le plus de temps ou si, à la fin, il doit n’y en rester qu’un ? Une chose est sûre, Twitter reste jusqu’à maintenant le dernier de la classe. 

Plus de transparence sur Périscope

Periscope a également déployé une petite mise à jour : lorsqu’un utilisateur se connecte à votre live, son avatar s’affiche désormais en bas de celui-ci. Cette nouveauté permet de générer de l’attrait aux diffusions et de mieux voir qui de sa communauté regarde ses vidéos. L’annonce a était tweeté via le GIF ci-dessus sans plus de précision sur le blog officiel de la marque ; preuve que 140 caractères suffisent pour bien communiquer, enfin c’est sûrement le message que Twitter tente de nous faire comprendre…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *