Twitter : 280 caractères, une bonne nouvelle ?
  • Déc 2017
  • 503

C’est un vrai bouleversement dans la politique de Twitter : le réseau de micro-blogging a décidé d’abandonner la limite de 140 caractères pour 280 caractères.

Une prise de poids importante sur la balance du nombre de symboles qui est la bienvenue pour les Community Managers.

Plus d’espace pour s’exprimer de façon instantanée.

Alors que la limite des 140 caractères étaient une caractéristique charismatique, nous nous sommes interrogés sur la raison du virage.

Illustration Scrabble Twitter

Plus de caractères sur Twitter, plus de points au Scrabble ?

Les explications capilotractées du CEO et du co-fondateur de Twitter

Pour le C.E.O de Twitter, Jack Dorsey, sans doute inspiré par la lune :“C’est un petit changement, mais un grand pas pour nous”.

C’est sur le compte Twitter du co-fondateur du réseau, Biz Stone, que le sens de ce changement se dévoile :

« A l’origine, notre contrainte était de 160 caractères (soit la limite d’un SMS) moins le nombre de caractères liés au nom du compte. »

« Mais, nous nous sommes rendus compte que @biz compte un caractère de plus mon acolyte @jack pour s’exprimer dans un tweet. Pour éviter cette inégalité, nous avions tranché : ce sera 140. Cependant, nous avons réalisé que 140 caractères n’est pas juste non plus — il y a des différences entre les langues. Nous testons les limites. Bienvenue 280 !  » 

Un nombre de caractères pour toutes les langues sur Twitter ?

Pour faire court : son business-model en dépend.

Car bien que Twitter soit un réseau puissant, ses chiffres dévoilent une progression très faible depuis 2014, ou inexistante, du nombre de ses utilisateurs actifs.

Illustration Twitter users

Quand le nombre d’utilisateurs actifs sur Twitter stagne

Et depuis l’entrée en bourse du réseau en 2013, on peut pas dire que ça soit la fête du côté des investisseurs.

En poussant la limite de 140 à 280 caractères, Twitter compte toucher plus de personnes et plus précisément à l’international.

Rappelez-vous ce que déclarer Biz Stone : les langues sont différentes !

Certaines exploitent peu de mots quand d’autres ont besoin d’un espace considérablement important pour pouvoir pour diffuser un même message à son lectorat.

Illustration Twitter characters limit

Qui ne s’est jamais senti frustré de devoir supprimer un mot important de son tweet ?

D’ailleurs, 9 % des tweets en anglais touchaient la limite de 140 caractères.

On comptait même 7 % des tweets en français. Ce qui est loin d’être anondin.

On peut supposer que les utilisateurs pouvaient passer plus de temps dans la rédaction de leurs posts.

Et, parfois même, ne pas les diffuser.

De fait, il n’y a qu’un pas pour imaginer un Twitter multilingue intégrant la traduction automatique.

Et de fil en aiguille, on comprend rapidement que le nerf de la guerre reste la publicité.

Car avec 280 caractères, les équipes marketing pourront exprimer leur créativité avec des textes plus travaillés.

Et potentiellement Twitter pourra envisager de nouveaux formats publicitaires, plus adaptés à une portée internationale

Illustration Twitter business model

Twitter cherche enfin à définir sur business-model

Quels avantages peut-on tirer de cette mise à jour de Twitter ?

Il y a bien entendu deux visions des choses.

Certains Community Managers y verront un nouveau casse-tête à résoudre pour mettre à profit le nombre de caractères.

Car en effet, on peut estimer que 280 caractères, c’est encore trop court pour exprimer son message.

Mais à y bien réfléchir, porter le nombre de caractères à 280, c’est porter un format de communication légèrement hybride, à deux doigts du rédactionnel.

C’est d’ailleurs l’argument le plus souvent retenu : plus la taille des tweets augmente, plus la modération sera copieuse.

Illustration Community Manager and Twitter 280 characters

280 caractères sur Twitter, ça va déplaire à certains !

Pour les Community Managers plus optimistes, cette augmentation est la bienvenue sur Twitter tant ils en ont déjà identifié les avantages.

Il sera plus simple d’engager des conversations sans usiter d’abréviations grossières.

De cette manière,  les réponses seront plus pertinentes.

Le format permet de mieux se positionner sur ses mots-clés à l’aide des hashtags et mentionner les sources des articles partagés.

De notre côté, nous avons une tendance à penser qu’étendre le nombre de caractère peut engendrer l’apparition de contenus plus pertinents.

Et vous, quelle a été votre première impression ?

Illustration straight to the future of Twitter

Un petit pas pour Twitter, un grand pour de meilleurs lendemains ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *