Recruter un community manager qui connait les algorithmes des réseaux sociaux : une nécessité ?
  • Sep 2020
  • 286

Le fonctionnement des algorithmes de Facebook et LinkedIn

L’algorithme de Facebook

Appelé EdgeRank, la plupart des notions de l’algorithme de Facebook doivent être connues dès la prise du poste du Community Manager dans l’entreprise. Lors de la création d’un post sur Facebook, l’algorithme diffuse ce post à un petit pourcentage des abonnés dans un premier temps et va gérer sa diffusion selon les réactions générées par les abonnés visés dans deuxième temps.

Lorsque le community manager connait cette notion, il se rend compte que le nombre d’abonnés est important, certes, mais que le taux d’engagement de ses publications l’est encore plus !  

Lors du recrutement du community manager, il est important de questionner le candidat sur cette notion car elle conditionnera l’ensemble de sa stratégie social media ensuite. En effet, les publications sur la ou les page(s) de l’entreprise devront avoir vocation à provoquer des réactions chez les abonnés Facebook afin qu’elles soient diffusées à un maximum de personnes.

Pour augmenter la visibilité d’une page, votre nouveau community manager devra optimiser l’engagement autour de ses publications ! Il devra également limiter les liens externes, qui ne sont pas favorisés par l’algorithme de Facebook.

Dans sa connaissance de l’algorithme, votre futur community manager devra également connaitre le type de contenu à proposer à l’audience ciblée. En effet, le format (texte, vidéo, image, carrousel, etc.) et les thématiques de contenu abordés feront que la publication obtiendra plus ou moins de portée.

Enfin, il sait comment fonctionnent les annonces publicitaires. Avoir recours au format sponsorisé permet de gagner en visibilité. Le community manager pourra utiliser les formats publicitaires afin de palier à la restriction algorithmique de Facebook sur l’audience organique.

En clair, en connaissant l’algorithme, il mettra en place une stratégie adaptée et efficace.

L’algorithme de LinkedIn

L’algorithme de LinkedIn reprend les mêmes principes. Lorsque le community manager publie du contenu sur le premier réseau des professionnels, il doit chercher à générer des interactions. Celles-ci sont notamment importantes dans les premiers instants suivant la publication du contenu, puisqu’elles déterminent la diffusion de cette publication par la suite.

Le community manager connait donc les meilleurs moments pour publier sur LinkedIn, il est capable de les indiquer et de les expliquer dès l’entretien préalable à son recrutement.

Sur LinkedIn, le community manager cherche à faire adhérer à sa marque les personnes influentes sur son secteur d’activité. Si celles-ci réagissent, il profitera alors d’une plus large diffusion de son post. De plus, l’algorithme juge de l’intérêt potentiel du réseau pour les différents posts, ce qui est un autre facteur qui explique que l’interaction est très importante.

Linkedin aime le contenu long et le community manager le sait. Il tentera alors de rédiger des posts avec beaucoup de caractères tout en soignant les premières lignes pour inciter les lecteurs à cliquer sur « Voir plus ».

Comme sur Facebook, il est déconseillé de mettre en place des liens externes sur LinkedIn.

Évaluer les connaissances algorithmiques du social media manager

Le community manager que vous souhaitez recruter doit nécessairement avoir une connaissance des algorithmes de Facebook et LinkedIn, si ce n’est de l’ensemble des réseaux sociaux. Mais comment vérifier ses connaissances, être sur qu’il possède bien les compétences requises et ainsi éviter les erreurs de recrutement ?

Le test Tridan constitue une réponse à cela, il est une véritable aide décisionnelle au recrutement. Pour le recrutement d’un community manager et pour veiller à sa connaissance des algorithmes, le test le plus adapté sera le test Tridan Expert Social Media. Dans l’ensemble des questions, une des compétences évaluée est la technicité algorithmique.

A la fin du test, un radar des compétences est disponible en fonction de ses résultats. Il offre la possibilité de se rendre compte des connaissances du candidat sur les 6 compétences évaluées : social selling, culture réseaux sociaux, brand content, tools, stratégie et donc la technicité algorithmique.

test-tridan-community-manager

Sur ce radar, par exemple, on voit que le candidat dispose de solides connaissances en social media. Il doit cependant progresser en technicité, puisque ses compétences opérationnelles sont moins poussées que sur les autres notions. Malgré tout, son score est très bon, il est alors possible de former le community manager après son recrutement.

L’importance de la ligne éditoriale

La connaissance des algorithmes est un facteur important à prendre en compte lors du recrutement d’un community manager. Mais celui-ci doit également être en mesure de définir et gérer la ligne éditoriale d’une marque.

Pour cela, il garde en tête l’importance de la présence des algorithmes, mais son travail va même au-delà.

Le community manager sait réaliser des accroches pertinentes et propices à l’interaction. Il sait générer de l’engagement chez l’utilisateur par ses accroches. Les créations graphiques qu’il créé ou qu’il demande au graphiste de créer doivent également respecter la ligne graphique.

S’il n’y a pas de graphiste au sein de l’entreprise, il gère les outils PAO comme Photoshop. Le community manager gère également la modération liée aux publications.

En suivant une ligne éditoriale dynamique et en accord avec les attentes (en terme de contenu) de sa cible, le community manager augmentera les interactions et donc la visibilité des publications de la marque.

LinkedIn, terre du B2B et des social sellers

Le community manager peut être amené à se rapprocher du métier de social seller. En effet, dans sa démarche de publication de contenu sur les réseaux sociaux, il est possible qu’il cherche à vendre directement via les réseaux sociaux lors d’un processus de vente établi.

Le social selling est un pan du métier du community manager qui prend une place de plus en plus importante. Il est notamment très présent sur LinkedIn. Mais pas uniquement.

Le community manager a la possibilité de créer une boutique Facebook, pour vendre les produits de sa marque directement sur les réseaux sociaux. Pour cela, il faut intégrer la boutique à sa page fan, qui bénéficie d’une grande visibilité. Dans la création d’une boutique Facebook, le community manager travaille avec le responsable e-commerce, qui lui vient en aide dans cette mission.

Le social selling est également présent sur Instagram, par l’intermédiaire des tags produits. Instagram Shopping permet en effet de tagger les produits présents sur les publications. L’internaute clique sur le produit qui l’intéresse et est directement renvoyé vers le lien correspondant sur le site web où il peut effectuer l’achat.

La démarche est sensiblement la même sur Pinterest. Lors de la mise en ligne d’une photo, il est possible de renvoyer vers le produit présent sur l’image en cliquant directement dessus, via les Pin Pinterest.

Le community manager maitrise ces notions en amont de son recrutement pour être opérationnel le plus rapidement possible.

Les autres vecteurs de visibilité sur les réseaux sociaux

D’autres éléments, qui vont au-delà des algorithmes doivent être maitrisés par le community manager au moment de son recrutement.

Il doit tout d’abord avoir conscience de la popularité et de l’image de sa marque. Cela lui permettra ensuite de respecter la ligne éditoriale de l’entreprise évoquée plus tôt dans l’article.

Le marketing d’influence est une autre notion que maitrise le community manager et sur laquelle vous pouvez le questionner au moment de l’entretien de recrutement. Pour rappel, le marketing d’influence consiste à faire appel à des « leaders d’opinion », des influenceurs qui vont promouvoir les produits ou services de votre marque à leur communauté.

Dans le processus de recrutement d’un community manager, il est donc nécessaire de veiller à sa connaissance des différents algorithmes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *