La visite de Zuckerberg en Chine – Les Horizons de Facebook s’étendent ?
  • Déc 2010
  • 991

Cette semaine, les médias du monde entier ont parlé du voyage en Chine de Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook. Il a voyagé avec sa petite amie Priscilla Chan, d’origine chinoise, afin entre autre de rencontrer sa famille.
Bien évidemment, ce n’est pas un secret de dire que l’intérêt de Zuckerberg en Chine étend les horizons pour Facebook : le réseau social que Zuckerberg a créé en 2004 est bloqué pour les 420 millions d’utilisateurs potentiels chinois.
Hormis la visite de courtoisie à la famille de sa promise, Zuckerberg a visité le siège social de Baidu, le moteur de recherche qui a battu le géant Google en Chine. Le président de Baidu, Robin Li, étant un ami proche de Zuckerberg.

Ensemble ils ont discuté des façons de s’approcher d’un marché potentiel qui est actuellement inaccessible d’accès pour Facebook puisque le gouvernement Chinois a interdit son introduction sur le marché il y a un an et demi.
A la suite de ce rendez-vous, des rumeurs sur une potentielle coopération future possible entre Baidu et le réseau social le plus populaire du monde ont été répandues. En effet, certains ont même dit que le moteur de recherche chinois pouvait être intéressé par le rachat de Facebook, bien que cette rumeur ait été niée par la Président de Baidu, Kaiser Kuo à travers son compte Twitter.

Durant ce voyage, Zuckerberg avait aussi une réunion importante avec la direction de Sina.com, un des portails de divertissement les plus importants de Chine fondé en 1999. Il a ensuite visité les bureaux d’Alibaba Group Holding Ltd., la plus grande société d’e-commerce de Chine et rencontré son Président Jack Ma. Enfin, Zuckerberg a également rencontré Jonathan Lu, le chef de l’unité commerciale en ligne de Taobao.com d’Alibaba. Cependant, la visite de Zuckerberg à Alibaba n’a pas été officiellement confirmée.

Une version chinoise de Facebook a été lancée en 2008, mais malgré son succès cela n’a pas duré longtemps. Pékin ayant lancé le Projet de « Bouclier D’or » (aussi connu comme le Grand Pare-feu de la Chine) dans l’objectif est de contrôler le contenu circulant sur le World Wide Web. Des méthodes comme le blocage d’IP, le filtrage et la reconnaissance de DNS et le filtrage d’URL sont utilisés par le gouvernement. Ainsi de nombreux sites Web du monde entier sont censurés et contrôlés par les autorités chinoises bloquant l’accès de l’information à la population.

Dans ce programme, le gouvernement chinois a bloqué Facebook ainsi que le développement d’autres réseaux sociaux populaires et interactifs comme YouTube ou Twitter, depuis début 2009. Cependant, Facebook réussi tout de même à détenir quelques utilisateurs chinois grâce à l’utilisation d’outils comme des serveurs VPN, qui peuvent cacher une adresse IP et permettre la navigation comme si l’utilisateur était hors du pays.

On apprend aujourd’hui qu’après la rencontre avec Priscilla Chan, qui étudie la Médecine à l’Université de Boston, Zuckerberg a commencé à prendre des leçons de chinois. Selon une conférence que Zuckerberg a récemment donnée à l’Université de Stanford (Californie), l’apprentissage de cette langue lui prendrait actuellement la plupart de son temps. Selon lui, il est devenu d’un intérêt personnel de comprendre la langue et la culture de ce pays.

D’ailleurs, après le manque de facteur sympathie alloué au créateur de Facebook et aperçu notamment dans le film The Social Network mais encore plus accentué dans le livre La revanche d’un Solitaire, le fait que Zuckerberg sorte aujourd’hui avec une fille chinoise-américaine a énormément augmenté sa popularité partout en Chine.
Cela signifiera-t-il pour Facebook, le réseau social le plus populaire du monde, une opportunité de s’étendre à un marché toujours plus grand ? Probablement… Wait and see.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *