🐦 Twitter, LinkedIn… ils se mettent tous aux stories !
  • Août 2020
  • 436

Les stories sont des collections de contenus visuels et audiovisuels diffusés sur un canal autre que le fil d’actualité d’un réseau social. L’objectif ? Faire se succéder des contenus dans le but de narrer une histoire à ses abonnés. Pour les marques, c’est une bonne manière de générer de l’engagement auprès des utilisateurs.

Les stories ne datent pas d’hier

Cette fonctionnalité originale des « stories » a été introduite pour la première fois par Snapchat en 2013, avant qu’Instagram ne s’inspire (pour ne pas dire copier) de l’idée et l’amène à des sommets de popularité encore plus élevés.

Les stories d’Instagram permettent même aujourd’hui d’ajouter un lien, dans l’optique d’amener les abonnés à se rendre sur une boutique en ligne ou sur une page web, par exemple.

Les stories gagnent ainsi en interactivité.

À ce jour, Facebook, YouTube ou encore WhatsApp mettent aussi en avant ce système. Ce dernier, par exemple, avait lancé Statut en 2017, une fonctionnalité qui ressemble également aux stories de Snapchat. L’idée : partager des images avec des filtres et des vidéos avec ses contacts de manière cryptée.

Et l’histoire se poursuit, car 2020 verra  Twitter et LinkedIn déployer à leur tour mondialement leurs fonctionnalités de stories. Ils lancent cette année des tests.

Les Stories by LinkedIn

LinkedIn a annoncé qu’il testait « un nouveau format conversationnel » : les stories.

Les stories LinkedIn pour faire bouger les lignes

Selon Pete Davies, responsable des produits de contenu de LinkedIn, l’objectif est de rencontrer les utilisateurs de LinkedIn « où se trouvent leurs voix ».

Les stories offriraient une manière plus légère et plus décontractée d’interagir dans le monde professionnel de LinkedIn.

Une manière de compenser les échanges parfois trop formels ou trop « polis » qui constituent un large pan des interactions sur le réseau social professionnel.

Davies imagine ainsi qu’une entreprise pourrait jouer avec les stories pour partager des « moments clés des événements professionnels » ou des « trucs et astuces qui nous aident à travailler plus intelligemment ».

Stories : LinkedIn n’en est pas à son premier coup d’essai

Techniquement, ce n’est même pas la première fois que LinkedIn se lance dans le format des stories.

En 2018, la plateforme avait en effet testé aux USA une fonctionnalité similaire, appelée « Student Voices ».

LinkedIn visait alors à attirer les étudiants et les nouveaux diplômés sur son réseau social professionnel.

Pour ces jeunes, Student Voices servait à publier des vidéos sur une « Campus Playlist ». Ils pouvaient y parler d’eux et de leur parcours universitaire notamment.

Les Stories by Twitter

Twitter commence également à tester sa propre version des stories. Le petit nom donné à sa fonctionnalité : « Fleets ».

Les fleets de Twitter sont en période d’essai

Début mars, Twitter a lancé le test de sa propre version des stories à partir du Brésil. Objectif : permettre aux utilisateurs de publier du contenu éphémère sur son réseau social.

Contrairement aux tweets, les stories signées « Twitter » ne peuvent pas recevoir de likes, de réponses ou de retweets. Et les fleets disparaîtront entièrement après 24 heures.

Un utilisateur de la plateforme peut visiter le profil Twitter public d’un second et visionner ses fleets même s’il ne les suit pas.

Cependant, les fleets sont moins accessibles que les tweets. Ces contenus ne circulent pas sur le réseau, n’apparaissent pas dans la recherche, et ne peuvent pas être intégrés sur un site Web externe.

Une volonté d’opacité

Twitter est l’une des dernières grandes plateformes sociales à tester le format de stories. Le réseau social a fini par « craquer » afin de répondre à l’une des principales raisons pour lesquelles les utilisateurs ne tweetent pas : ils peuvent se sentir mal à l’aise avec la nature publique de Twitter !

À cet égard, Twitter a déclaré au CES de Las Vegas de janvier qu’il testerait bientôt de nouveaux contrôles pour déterminer l’audience des tweets : public, abonnés uniquement, etc. C’est déjà le cas sur de nombreuses plateformes, à l’instar de LinkedIn ou de Facebook, par exemple.

Linkedin Twitter Stories
©parveender

Alors ? Vous êtes tentés d’essayer ces nouvelles fonctionnalités ? N’hésitez plus et contactez-nous en cliquant juste ici .

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *